Financement Association

0
32

Originally posted 2021-05-05 10:35:26.

La création d’une association est relativement simple. Le plus grand défi consiste à maintenir son activité et à couvrir ses dépenses. De nombreuses associations à but non lucratif essaient de fonctionner en utilisant leurs propres ressources. Malheureusement, ce n’est pas toujours suffisant. Très souvent, une association doit recourir à d’autres sources de financement pour assurer sa pérennité. Il est donc intéressant de se familiariser avec ces sources de financement et de bien les comprendre.

Les cotisations et les frais d’adhésion

Ils sont perçus auprès des différents membres de votre association, font partie de ses premières ressources de financement. Il est possible de les augmenter au fil du temps afin de pouvoir investir dans des projets. De s’assurer également que les contributeurs sont informés au préalable et qu’ils comprennent à quoi va servir leur argent. Il est notamment conseillé d’organiser une réunion d’information ou d’envoyer un mail explicatif. Cela vous permettra d’impliquer les membres dans les projets de l’association.

Ces derniers seront ainsi mieux placés pour contribuer parce qu’ils le veulent et non parce qu’ils doivent le faire. Vous pouvez également démontrer que vous faites des efforts pour obtenir un financement par d’autres moyens (demande de financement association par une banque, demande de subvention, organisation d’événements, etc.).

Dans quel but ?

L’objectif ici n’est pas de prendre leur argent, mais d’améliorer les services fournis par l’association.

Il est à noter que les cotisations ne constituent en aucun cas un fonds de réserve pour votre trésorerie. Ils doivent correspondre à des dépenses spécifiques incluses dans votre budget annuel.

Les cadeaux, legs et dons

Les dons, legs et dons, qu’ils soient matériels ou financiers, peuvent être réalisés par des particuliers ou des entreprises. Habituellement, ils sont les bienvenus quand on met sur pied une association.

Les cadeaux et legs sont parfois réalisés à des moments qui ne sont pas prévus. Tandis que les dons peuvent être collectés grâce à une campagne de communication et au cours d’un événement spécifique. Les actions des donateurs potentiels se traduiront par une déduction de leur impôt sur le revenu.

Le parrainage et le patronage

Le principe du parrainage c’est lorsqu’un sponsor soutient financièrement une organisation ou un événement. Le tout en échange d’une visibilité particulière de sa marque ou de son logo. Un sponsor cherche toujours à gagner quelque chose. Par exemple, il peut s’agir de plus de notoriété ou de l’amélioration d’une image de marque interne ou externe. L’idée derrière le parrainage est que plus l’entreprise qui parraine, plus elle peut attirer de clients potentiels.

Quant au patronage ou mécénat, c’est lorsqu’une organisation ou une activité est soutenue sans que le nom de l’entreprise qui mécène y soit visiblement associé. En d’autres termes, au contraire du parrainage, le mécène ne reçoit aucune récompense directe ou mesurable en termes de publicité ou d’image. Les mécènes ont donc des intentions généralement philanthropiques et désintéressées.

Le crowdfunding ou financement participatif

Le financement participatif est une méthode de collecte de financement peu coûteuse. Elle présente l’avantage d’aider votre association à faire connaître votre collecte de fonds via les réseaux sociaux. Voici comment cela fonctionne :

  • Il faut d’abord choisir une plateforme de financement participatif.
  • Puis, créez une page Web pour la campagne de crowdfunding avec des photos et des vidéos pour vous aider à présenter votre association, à raconter son histoire et son projet. Insérer des boutons de partage social dans un emplacement bien en vue afin que les donateurs puissent partager votre campagne avec leurs contacts.
  • Ensuite, définissez votre objectif de collecte de fonds. Il est aussi recommandé d’inclure dans votre page web un moyen visuel affichant la progression de votre campagne (comme un thermomètre de collecte de fonds).
  • Enfin, partagez votre campagne via vos canaux de médias sociaux comme Instagram, Twitter et Facebook.
  • Et commencez à collecter des fonds.

Vous pouvez collecter des fonds qu’importe le projet ou la cause que sert votre association. Toutefois, il est à noter que certains sites de crowdfunding se focalisent sur des catégories spécifiques. Il peut s’agir de campagne de financement participatif pour des projets créatifs, pour des associations caritatives, pour des personnes dans le besoin, ou pour des écoles.

En prenant compte de ce facteur, il vous sera possible de toucher un public spécifique et de partager votre mission plus efficacement. Par ailleurs, il est essentiel de mettre en place une stratégie pour le financement participatif. Avec une stratégie adaptée, le crowdfunding est une excellente option pour les associations de petites et moyennes tailles, car votre campagne a le potentiel de devenir virale.

N’oubliez pas de remercier les donateurs pour leur contribution et pour le partage de votre collecte de fonds. Plus vous vous impliquez avec les donateurs et montrez votre appréciation, plus vous serez en mesure d’établir des relations de confiance et durables.

Les événements et activités à but lucratif

Une autre option s’offrant à votre association est l’organisation d’événements et d’activités qui dégagent des profits. Lesquels vous permettront de financer les projets de votre association. Il faut savoir que le fait que ces méthodes de financement aient un but « lucratif » ne signifie pas que l’argent ira dans votre poche, ou restera dans les caisses de votre association.

Cela signifie que l’argent que vous collectez sera réinvesti. C’est une obligation légale. Ainsi, parmi les événements et activités à but lucratif vous pouvez organiser, il y a :

  • la vente de gâteaux ou de friandises, de tee-shirts, de bouteilles d’eau ;
  • des jours de service comme le nettoyage de voiture, l’emballage de cadeaux de Noël, faire le coursier pour des ménages ;
  • l’organisation d’événements liés à votre mission, à l’instar des soirées déguisées, des dîners dansants, etc.

Le prêt bancaire

En plus de recourir à des donateurs, sponsors, patrons…, une association peut souscrire à un prêt. En effet, au même titre que les entreprises ou les particuliers, les structures à but non lucratif ont la possibilité de s’adresser à un établissement bancaire pour emprunter de l’argent (prêt bancaire ou découvert). Dans le but de réaliser le financement d’un projet, ou pour faire face à des difficultés de trésorerie.

Une association peut contacter une banque en ligne ou traditionnelle. En général, ces banques proposent différentes solutions de financement d’association à court, moyen ou long terme adaptées aux structures associatives. Il peut s’agir de facilité de caisse, de prêts traditionnels, de crédit-bail mobilier ou immobilier…

Toutefois, il faudra bien se renseigner au préalable auprès des banques pour connaître les conditions qu’il faut remplir afin que votre association soit éligible à un prêt bancaire. Surtout que ces conditions varient en fonction des établissements bancaires.

Quelques conseils à suivre pour assurer l’obtention des méthodes de financement 

Adoptez une stratégie qui fonctionne

Qu’est-ce qui fonctionne pour collecter des fonds pour une nouvelle organisation à but non lucratif ? La bonne stratégie consiste à approcher les bonnes personnes, entreprises au bon moment et avec le bon message. C’est de cette manière que vous recevrez des dons et autres moyens de financement.

Collectez des fonds de manière efficiente

Dans cette optique, il est important de commencer par trouver les bons donateurs, des donateurs qui se soucient du type de travail de votre association et qui sont enthousiastes à l’idée de s’impliquer. En vous occupant soigneusement des donateurs que vous avez et en contactant constamment de nouveaux donateurs, vous construisez une base importante et fidèle de donateurs qui aiment soutenir votre organisation parce qu’ils croient que ses actions sont importantes.

Grâce à une communication fréquente, il vous sera possible de maintenir l’intérêt de vos donateurs. Ensuite, vous pourrez leur demander de soutenir votre association. Si vous réalisez correctement ces étapes, vos donateurs se feront un plaisir de vous donner des fonds.

Il est important de trouver des donateurs idéaux

Dans cette optique, demandez aux membres de votre association de commencer par sonder les personnes qu’ils connaissent. Ils peuvent demander à leur famille et à leurs amis de faire des dons. Qu’importe la somme qu’ils peuvent donner, chaque euro compte. Faites-leur savoir que vous faites une levée de fonds pour votre organisation à but non lucratif et que vous voulez qu’ils en fassent partie.

Ensuite, demandez aux membres de votre conseil d’administration et aux bénévoles de faire des dons. Ils se soucient déjà profondément des actions de l’association. Si ce n’était pas le cas, ils ne donneraient pas gratuitement de leur temps. Par exemple, les bénévoles peuvent considérer le temps qu’ils passent comme si c’était le don qu’ils font à destination de votre association. Faites-leur savoir que le temps qu’ils consacrent à votre association est un cadeau généreux.

Concernant chaque membre de votre association, ils devraient faire un don d’un montant significatif pour lui, ou s’acquitter des cotisations et frais d’adhésion dans les temps impartis. Ce sont des membres actifs de l’association et ils devraient faire preuve de leadership avec une contribution financière personnelle.

Par la suite, trouvez d’autres personnes qui partagent votre enthousiasme pour la cause que votre association soutient. Dans cette optique, créez un profil de donateur idéal. Cela vous aidera à identifier le type de personne le plus susceptible de donner à votre association. Plus vous aurez de détails sur votre donateur idéal, plus vous réussirez à trouver des personnes qui correspondent à ce profil.

Comment faire des recherches pour trouver le profil de donateur idéal ?

Si vous voulez que les gens soutiennent vraiment votre cause à but non lucratif, il est important de connaître le profil de vos donateurs. Dans ce but, vous avez besoin d’effectuer des recherches approfondies sur le type de personne que vous souhaitez impliquer dans votre association.

Voici quelques questions auxquelles vous devez répondre pour bien identifier vos donateurs cibles :

  • Quelles sont leurs perceptions par rapport aux organisations à but non lucratif ?
  • Connaissez-vous déjà des donateurs potentiels ?
  • Que font-ils lorsqu’ils se sentent motivés ?
  • Ces donateurs potentiels se soucient-ils vraiment de la cause de votre association ?
  • Ont-ils de l’argent à donner ? Ou bien quels sont les types de dons qu’ils peuvent envisager de faire ?
  • Ont-ils déjà fait des dons par le passé ?
  • Quelles sont les craintes, les préoccupations et les objections communes des donateurs à propos du don ?

La collecte de ces informations importantes sur les donateurs vous aidera à créer un profil personnalisé. De cette manière, il vous sera possible de personnaliser le message que vous leur envoyez.

Faites en sorte de promouvoir les efforts pour trouver un financement

Après avoir fait des recherches sur les donateurs potentiels, la prochaine étape consiste à promouvoir la collecte de fonds. C’est un moyen simple, efficace et utile d’attirer plus de personnes à faire un geste pour le financement de votre association. Il existe de nombreuses façons de promouvoir vos efforts en matière de collecte de fonds. Il y a notamment :

  • Le bouche-à-oreille 

Le bouche-à-oreille est l’une des meilleures méthodes pour faire de la publicité. C’est l’un des moyens les plus élémentaires et les plus efficaces en vue de promouvoir les efforts de collecte de fonds des associations. En plus d’être hautement viral, le bouche-à-oreille est une publicité gratuite.

  • Les médias sociaux 

Les canaux de médias sociaux tels que Facebook, Instagram, TikTok ou encore Twitter sont d’excellents moyens pour atteindre un grand nombre de personnes en peu de temps et en faisant peu de dépenses. En développant un contenu convaincant et en gardant le message cohérent, une association a la capacité de toucher les personnes intéressées à apporter une contribution à la cause qu’elle défend.

Il est aussi à noter que les médias sociaux ont le pouvoir de convertir des services en une marque. Vous pouvez créer une campagne, comme #GivingTuesday qui est très célèbre à travers le monde, grâce aux réseaux sociaux. De plus, investir dans les publicités sur les médias sociaux est un excellent moyen pour attirer l’attention des donateurs ciblés pour la collecte de fonds de votre association.

  • Internet 

Internet est un autre canal puissant pour attirer des donateurs potentiels pour obtenir des fonds. Pour cela, les membres de votre association ont la possibilité d’écrire des articles sur le blog sur votre site Web, ainsi que de créer des images et des vidéos virales. Cela permettra d’attirer des donateurs potentiels grâce à un contenu riche et convaincant.

  • Nommer des ambassadeurs de marque 

Votre association peut également recruter une célébrité telle qu’un acteur, un musicien, un artiste peintre, un homme d’affaires ou un politicien pour promouvoir la cause qu’elle défend et ses actions. Cela aidera votre organisation à but non lucratif à attirer de riches donateurs.

Bien évidemment, il est aussi possible de contacter les bénévoles les plus actifs au sein de votre association et de les impliquer davantage en les nommant ambassadeurs. Ils pourront ainsi donner leur avis et vous aider à vous améliorer.

Les erreurs à éviter pour trouver le financement de votre association

Voici les erreurs de collecte de financement les plus courantes à éviter :

  • Ne pas établir de relations avec vos donateurs, parrains, patrons, etc.

La recherche de financement pour une association consiste avant tout à établir des relations. Il est également conseillé d’entretenir une bonne relation avec vos donateurs, parrains et patrons, en restant en contact avec eux. De même qu’en les remerciant pour la contribution qu’ils ont apportée au succès de votre association.

Pour que la mise en place de cette relation soit aussi efficace et fluide que possible, planifiez des appels téléphoniques de remerciement dans le calendrier de votre équipe chaque semaine. Ou bien, il est possible d’utiliser les médias sociaux pour établir des liens authentiques avec vos donateurs en partageant des histoires et en les invitant à en faire partie.

  • Manquer de patience

Malheureusement, de nombreux membres d’association considèrent la collecte de fonds comme une action unique. Ils contactent les donateurs potentiels et s’ils ne reçoivent pas de don (ou le montant qu’ils ont demandé), ils mettent cette personne de côté.

Or pour une association, même les petits dons ont leur importance. Il faut savoir que les relations de confiance prennent du temps à se construire, alors ne vous attendez pas à décrocher le gros lot à chaque fois.

  • Avoir une mauvaise page Web 

Le temps qu’il faut à un utilisateur moyen pour porter un jugement sur votre page Web est de 50 millisecondes ! Cela signifie que les utilisateurs font toutes sortes d’hypothèses sur votre association : à quel point est-elle crédible, devraient-ils vous faire confiance pour vous donner leur argent, veulent-elles faire du bénévolat avec vous, etc.

Par exemple, si un internaute trouve que votre site web semble encombré, difficile à lire et déroutant, il peut supposer que votre association est mal organisée. De ce fait, assurez-vous que l’expérience d’un internaute sur votre site Web est conviviale et fluide. De plus, mettez en valeur l’impact des contributions de vos donateurs sur votre site internet et partagez-le sur vos réseaux sociaux.

  • Une organisation insuffisante

L’une des erreurs des associations en quête d’un financement est d’avoir une mauvaise organisation et de ne pas identifier tous les composants nécessaires. Agir de cette manière entraîne le risque de rater l’occasion de collecter suffisamment de fonds pour couvrir tout le budget dont votre association a besoin (comme le coût pour réaliser un projet).

Par conséquent, une association doit prendre le temps de mettre en place une bonne stratégie (choisir la méthode de financement, identifier les donateurs, déléguer les tâches, etc.), et de faire toutes les recherches nécessaires pour être bien organisée dans la recherche de son financement.

Dans le cas d’une demande de prêt bancaire, veillez notamment à préparer un dossier de demande de financement solide pour votre association.

Conclusion

Il existe un grand nombre de méthodes pour les associations qui recherchent un financement. La clé est d’en choisir une (ou plusieurs) qui convient au profil et aux besoins de votre association.

Ensuite, il est important d’obtenir une visibilité maximale pour votre association et de faire en sorte de créer une relation de confiance avec les donateurs ciblés.